Que la lumière soit

Que la lumière soit

vaine médaille

Vaine médaille


"Ils n'ont point de connaissance, ceux qui portent le bois de leur image taillée et présentent leur supplication à un dieu qui ne sauve pas."
Ésaïe 45. 20

"Maudit l'homme qui fait une image taillée, ou une image de fonte... et qui la place dans un lieu secret !"
Deutéronome 27. 15


        Le capitaine de notre compagnie m'avait demandé d'écrire à la famille d'un soldat tué dans les premiers combats de la guerre 1939-1945 pour donner quelques précisions sur sa mort. En même temps je devais renvoyer à la famille les menus objets personnels trouvés sur son corps. Je découvris – cousue à l'intérieur de sa veste, soigneusement cachée sous la doublure€€– une petite médaille sur laquelle étaient écrits ces mots : “Tant que tu me porteras sur toi, tu ne craindras aucun danger”.


          Voilà bien la ruse du diable. Trompeur, menteur, il veut persuader les hommes qu'ils n'ont aucun souci à se faire, même si la mort les frôle. La question de leurs péchés ? Inutile de s'en préoccuper. Le jugement de Dieu ? Pourquoi s'en inquiéter ? La médaille infaillible est là pour les protéger. C'est ainsi que le diable place les hommes dans une fausse sécurité.


        Nous sourions peut-être, et nous croyons bien naïfs ceux qui écoutent de tels propos. Mais nos “médailles” portent peut-être un autre nom. Elles peuvent s'appeler bonne moralité, bonnes oeuvres, pèlerinages, signes et pratiques religieuses. Certains comptent sur cela pour aller au ciel. Mais Jésus Christ nous dit qu'il est le chemin. Lui seul peut nous pardonner nos fautes si nous les reconnaissons devant lui. “Si, de ta bouche, tu reconnais Jésus comme Seigneur, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé”(Romains 10. 9).

 

La Bonne Semence








27/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres